impact

Soutenir Ama-La, c’est soutenir un modèle durable à 360 °.

Chez Ama-La, nous créons nos produits artisanaux avec une attention particulière aux aspects écologiques de la production et des matières premières.
Notre objectif n’est pas seulement de réduire l’impact, mais aussi de créer une chaîne d’approvisionnement vertueuse pour la réutilisation de matériaux qui, autrement, seraient voués à devenir des déchets.
Nous sommes fiers d’avoir créé un modèle de production durable à 360 ° qui intègre des aspects écologiques, sociaux et économiques et qui repose sur les quatre points suivants :

– 1 –

Nous ne produisons pas de déchets

Chez Ama-La, on utilise des métiers à tisser manuels et donc nous n’avons aucune consommation d’eau, nous ne produisons pas d’émissions de CO2 et nous ne produisons pas de déchets.

– 2-

Nos produits textiles sont tous fabriqués à la main sur la base de la récupération et du recyclage

Récupération et recyclage

Nos produits textiles sont tous fabriqués à la main sur la base de la récupération et du recyclage:

  • Les écharpes sont tissées avec de nouveaux fils provenant d’inventaires industriels destinés à la déchetterie.
  • Les sacs, les tapis, les housses de coussin sont fabriqués avec des bandes de nouveaux tissus, ainsi que des restes industriels et des tissus anciens, qui autrement devraient être éliminés comme déchets.

– 3 –

Chez Ama-La, les tissus éco-imprimés sont colorés avec des colorants naturels et teintures végétales

Teinture végétale

Les tissus éco-imprimés sont colorés avec des colorants naturels, des feuilles et des plantes que nous collectons dans la région et le « bouillonnement » est effectué avec une attention au gaspillage minimum d’eau et de gaz.
Les bains de teinture sont réutilisés plusieurs fois. La consommation finale d’eau et de gaz pour obtenir la coloration est inférieure à celle pour produire six bouteilles de purée de tomates à la maison.

– 4 –

Chez Ama-La, les tissus éco-imprimés sont colorés avec des colorants naturels et teintures végétales

Chaîne d'approvisionnement locale

En ce moment nous essayons de reconstruire toute la filière de la laine de manière artisanale :

  • Nous récupérons la laine auprès des éleveurs locaux qui autrement seraient obligés de la brûler ou de l’éliminer comme un déchet spécial.
  • Nous cardons la laine à la main avec un cardeur à tambour artisanal.
  • Nous filions à la main avec un rouet traditionnel à deux courroies en bois naturel.
  • Les fils de laine sont colorés avec des plantes teintureries telles que le genêt, la racine de garance, les feuilles de figue, le brou de noyer, les peaux de grenade…
  • Les pelotes de laine ainsi obtenues sont vendues à des tiers ou utilisées pour fabriquer nos tapis au châssis, fermant ainsi le cercle de production.